Menu Fermer

Les genêts du bonheur

 

Les Genêts

Sortie de son cinquième roman, « Les genêts du bonheur » : le livre est désormais disponible chez Ex Æquo ( lien: https://editions-exaequo.com/les-genets-du-bonheur-philippe-manjotel ) ou sur commande auprès de toutes les librairies et autres points de vente …..Lecture cursive et souriante garantie

16 Comments

  1. Hervé HOCQUET

    Quel plaisir de découvrir ton site mon Philippe !
    Fidèle lecteur de ton œuvre dont j’ai bien sûr lu les 5 volumes, j’ai un faible pour ton dernier, « Les genêts du bonheur », superbe texte autobiographique sur ta jeunesse et ton adolescence dans les Ardennes et dans notre belle Lorraine ! Comme c’est le moment de ta vie que je n’ai pas partagé, puisque nous ne nous sommes connus qu’en Terminale, j’ai été encore plus curieux pour le découvrir sous ta plume… et je n’ai pas été déçu ! C’est plein d’humour et de nostalgie, comme la photo de ta bonne bouille en couverture !
    Je te réserve déjà le 6ème tome qui, j’espère, sortira de ton imagination et de ta mémoire fertiles !

    • Philippe Manjotel

      Merci mon Hervé, tu ouvres le bal si je puis dire: c’est promis un sixième chantier sera prochainement ouvery ou reprendra deux anciens chantiers en décrochage d’intrigues.
      Je dois de toutes les façons me concentrer sur la proche opération chirurgicale qui se profile! MERCI

      • Carole

        Merci philou pour ce voyage dans le temps ancien mais si bien raconté. Merci aussi pour me faire vivre un peu l’enfance de ton frère, mon tendre et merveilleux époux, de votre complicité d’enfants qu’il m’a souvent raconté. Merci.

        • Philippe Manjotel

          Merci Carole, il m’a fallu constamment faire des choix et zapper certaines anecdotes largement éligibles à ces souvenirs romancés, mais notre relation relatée est, je crois, fidèle à ce qu’elle a été. D’ailleurs tu auras lu la dédicace fraternelle en préalable au récit !

  2. PICHON GILLES

    On est agréablement surpris par le changement de registre, on passe avec bonheur de Risel et Delmas à ta famille et tes amis. Finies les enquêtes passionnantes et rocambolesques des deux limiers, on apprécie la vie du petit bonhomme à la canne à pêche qui de chapitre en chapitre grandit et devient adolescent, entouré d’un grand-père et d’une grand-mère aux tempéraments attachants et au langage qui nous rappelle nos années 60 quand nos grands parents mélangeaient patois et français lors des repas de famille. Ah nostalgie quand tu nous prends !
    Merci Philippe pour ce retour aux sources entre Charleville et Nancy, on apprécie d’autant plus quand on est d’origine lorraine. Pour le prochain livre, retour des deux détectives ou nouveau voyage, nouveau style ?
    On est impatient !

    • Philippe Manjotel

      Merci, n’en jette plus la cour est pleine ! Non, sincèrement merci du fond du cœur, cela m’encourage pour le « sixième » pour lequel je ne parviens pas à me décider sur le genre et l’histoire, j’hésite entre plusieurs pistes, mais il y aura bien un sixième

    • Marie José

      Le gamin dont on découvre l’enfance dans « Les genêts du bonheur » est attachant ! Turbulent, rebel… mais aussi curieux, enjouė, vif d’esprit, avec une belle dose d’humour… et de vraies valeurs. L’écriture est fluide et vivante, le choix subtil des mots et de l’expression nous permet d’être au plus proche des émotions de cet enfant. Le récit est authentique, vivant, plein de fraîcheur ! En résumé… c’est un très bon moment de lecture …. et je lirai la suite (?!…) avec le plus grand plaisir ! A très vite Fifi.

      • Philippe Manjotel

        Dois-je relever le challenge d’une suite ? Merci pour les compliments même si certains passage auraient pu profiter de davantage de punch.
        Je crains que ce petit garçon puis jeune ado ne perde vite sa fraîcheur et ses valeurs en avançant sur le chemin de la vie…

  3. DELOYE CATHERINE

    Si deux lorrains -reconnus- ont ouvert le bal, (bonjour à eux après tout ce temps qui a filé ! ), c’est encore une « lorraine » qui poursuit avec plaisir le commentaire !!

    (Et d’abord très heureuse d’avoir pu retrouver quelques instants en février dernier l’auteur, le peintre, le pitre, le copain absolument inchangé après…quarante ans.!!.., toujours gai, rieur et volubile ! )

    Un Piolet dans les Mogettes annonçait la qualité de la plume, la vitalité, l’imagination foisonnante et l’humour qui pirouette à chaque page !

    Talent de « romancier policier  » tout à fait confirmé dans tous les ouvrages suivants – les Mines de la Tentation – excellent !-,  » Un jour, je reviendrai à Abidjan » – original ! -,

    les aventures guignolesques et rondement menées de Risel et Jo sont tout aussi captivantes, de péripéties en péripéties, rythmées par les éclats de rire /clins d’oeil / références de l’auteur, le fil (hi hi) ne s’est jamais perdu !

    Et enfin les Genêts du bonheur, autobiographie très touchante et beau moment de lecture, plus « calme ».., à savourer.!

    D’emblée, le petit loustic à la canne à pêche en couverture – photo « à la Doisneau « – nous invite à connaître et à suivre son parcours..

    ….toute l’enfance ardennaise (que j’ai découverte ! très intéressante, car c’est à Nancy que je t’ai connu ),
    souvenirs et jeux d’enfance, émois d’adolescence, grands parents bienveillants et attachants, description et défilé si précis des souvenirs, nostalgie heureuse, et chronologie d’une époque qui nous parle tant..!

    Dans l’attente de la parution du sixième ouvrage – la contemplation de tes « toiles Phil Manjo », colorées, pétillantes , fera patienter !
    Car un talent en cache un autre !

    Grand bravo pour tous tes ouvrages, merci pour tous ces joyeux souvenirs de Nancy, et chaleureux encouragements pour les prochaines pages..

    • Philippe Manjotel

      Que dire ? Merci ! Ces mots porteurs d’une grande sensibilité sont très encourageants et vont contribuer à me motiver pour ciseler un sixième ouvrage dont je ne sais toujours pas quel en sera le genre, le ton , l’humeur.

  4. Deprez

    Quel plaisir de plonger dans les vagues de l’enfance, de l’adolescence si singulières et plurielles à la fois, où toutes les émotions sont réunies, nous faisant volontiers passer du rire aux larmes dans une belle évocation de cette époque.
    Plaisir aussi de naviguer entre les Ardennes et la Lorraine pour tous les chauvins comme moi…
    Bravo pour la qualité de l’écriture, style imagé, limpide, vivant, si agréable à lire, un régal pour les nostalgiques de l’enfance…
    J’espère bien que la suite nous embarquera avec autant de plaisir dans le monde de ce petit Philou (filou 🤔) devenu grand
    Bravo et à très vite J’espère

  5. Alain HOCQUET

    Wouahhh… Qu’est ce que c’est beau.
    Beau comme une jeunesse de P’tit Loup,
    Beau comme un amour fraternel,
    Beau comme les années soixante.
    Félicitations et merci pour ta nouvelle œuvre. Tu as l’écriture émouvante, et j’en reprendrai bien une tranche quand la suite sera là.

  6. BUZZATI

    Premier livre de Philippe Manjotel que je lis « les genêts du bonheur’, ce fut un vrai régal. Quelle écriture ! Née un an plus tard que l’écrivain et en Lorraine de surcroît, ce livre m’a replongée complètement dans mon enfance, mon adolescence dans une région connue qui plus est. Certains passages du livre m’ont fait éclater de rire, quel humour ; un vrai bonheur ! Merci Monsieur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Aller à la barre d’outils